Grace à son dynamisme, l’ANIMAS-SUTURA a démontré une capacité d’intéresser plusieurs bailleurs qui ont assuré une extension impressionnante des services et couverture. C’est entre autres le cas de :

 LA KFW grâce à laquelle ANIMAS-SUTURA a vu le jour et qui a financé entre 2003 et 2018 le projet Planification Familiale et Prévention du SIDA et depuis 2017, le projet Planning Familial et Sensibilisation élargissant nos différents groupes cibles aux élèves du Primaire d´une part et au migrants/réfugiés d´autre part.

 

 La CISLS assure dans le cadre de la coopération avec l´Allemagne la tutelle des projets sous financement KfW et a accordé sa confiance à ANIMAS-Sutura à travers la signature de tous les contrats de mise en œuvre des projets/programmes de la Lutte contre le VIH/Sida et le Planning familial.

 

 L’UNFPA : Depuis 2008, ANIMAS-Sutura a bénéficié de plusieurs contrats annuels de la part de l’’UNFPA. Ces contrats nous ont permis de renforcer nos activités DBC dans la région de Maradi et tout récemment à Tillabery. ANIMAS-Sutura a également mis en œuvre en consortium avec l´ONG SONGES, les projets « Espaces Sûrs »portant sur la SSR et l´autonomisation des filles dans la région de Tillabéri ainsi que « Ecoles des Maris » qui promeut l´implication des hommes dans la SSR dans les régions de Tillabéri et Tahoua.

 

 Le FONDS MONDIAL ROUND 7 : Ce sous contrat a assuré la diffusion et la mise en œuvre de la campagne « Aventures de Foula » dans six (6) régions ainsi que l’extension du réseau des kiosques anti-sida ;

 

 LA BANQUE MONDIALE A TRAVERS LE MINISTERE DE LA POPULATION/PRODEM et la CISLS : En 2010 et 2012, tout comme celui du Fonds Mondial, ce contrat a assuré la diffusion et la mise en œuvre de la campagne anciennement intitulée « Aventures de Foula » 2009 et 2010 dans les six (6) autres régions non intensives  du Projet financé par la KFW. Nous avons par ailleurs renforcé nos activités traditionnelles de prévention au bénéfice des professionnelles du sexe et de leurs clients au niveau des régions de Niamey, Zinder et Tahoua grâce au financement du Deuxième Projet de lutte contre les IST/VIH/SIDA de la Banque Mondiale à travers la Coordination Intersectorielle de lutte contre le SIDA (CISLS). Fait également parti des projets financés par la Banque Mondial dans le cadre du SWEED,       «l´Ecole des Maris » ciblant les adolescents. Ce projet est réalisé depuis 2018 avec l´ONG Songes comme lead du Consortium avec ANIMAS-Sutura.

 

 L’OOAS : à travers un sous contrat avec la Direction de la Santé de la Mère et de l’Enfant pour la mise en, œuvre du programme Santé reproductive. Ce contrat régulièrement renouvelé a permis un support additionnel pour notre programme de Distribution à Base Communautaire en assurant également la participation active des partenaires gouvernementaux (agents des CSI) ;

 

 L’USAID à travers le projet pilote WAWI durant deux (2) ans a permis d’introduire Aquatabs dans la gamme des produits du Marketing Social et renforcer les activités des femmes relais à Tillabéry et Maradi. Le contrat de sous traitance WAWASH prendra plus tard le relais du projet WAWI et permettra l’extension du marketing d’Aquatabs à l’échelle nationale.

 

 L’UNICEF : En 2016 ANIMAS-Sutura avait obtenu un financement en vue de mettre en œuvre le projet pilote de l´hygiène menstruelle au niveau de 100 établissements scolaires du Primaire et Secondaire dans les régions de Maradi et Zinder. Outre l´hygiène menstruelle, l´un des objectifs de ce pilote a été le maintien des filles à l´école.

 

 La KfW/PSR : En consortium avec l’ONG SONGES, ANIMAS-Sutura met en œuvre depuis Octobre 2019, le projet Santé de la Reproduction de Tillabéry dans sa composante III – Communication et distribution de produits contraceptifs - pour une durée de 24 mois. C’est une intervention visant entre autres à augmenter le taux d’accouchement assisté au niveau de cinq cents villages de la région de Tillabéry et la proportion des femmes servies en contraceptifs par les agents DBC.

 

 GIZ/projet Kantché : En fin 2019, ANIMAS-Sutura a signé un contrat avec la GIZ pour la mise en œuvre d’activités de plaidoyer et de sensibilisation sur la problématique de la migration des femmes du département de Kantché dans la région de Zinder vers les pays du Maghreb.