KFW : Mis en œuvre en 2003 grâce à un financement de la KfW, le projet PLANNING FAMILIAL ET PREVENTION DU SIDA qui entame sa phase V a su créer une marque locale de préservatif qui est bien connu et accepté par les populations nigériennes. Le préservatif Foula est distribué à travers un large réseau de vente permettant l'achat anonyme aussi bien dans les zones urbaines que semi urbaines, avec un chiffre global de vente de plus de 50 millions de condoms distribués depuis le début du projet (avec plus de 10 millions de condoms écoulés annuellement à travers un réseau de distribution comprenant 58 grossistes, 1.022 demi grossistes dont 296 formés aux techniques de vente du préservatif Foula, et quelques 14,226 vendeurs ambulants détaillants. Le projet s’est également fixé comme objectif de renforcer l’accès aux contraceptifs hormonaux  à travers la distribution de la pilule contraceptive SUTURA. Les ventes de la pilule SUTURA s’opèrent à ce jour à travers les trois plus grandes centrales pharmaceutiques que sont Ubipharm, Laborex et Saphar. Ainsi, les 144 pharmacies privées qu’elles desservent représentent de loin la part la plus importante du marché avec une vente moyenne de 20.000 cycles par mois.

 

Sur la base de plans annuels de communication, ANIMAS-SUTURA développe une campagne de communication pour le changement des comportements dénommée les Aventures de Foula. L’ensemble des sketchs diffusés par un réseau de plus de 75 radios à raison de 3 diffusions par jour et 5 jours par semaine sont soutenus chacun par deux spots faisant la promotion des produits ou des comportements susceptibles d’avoir des effets positifs sur la santé des populations.

 

L’UNFPA : Depuis 2008, l’ANIMAS-SUTURA a bénéficié de plusieurs contrats annuels de la part de l’’UNFPA au Niger. Ces contrats ont permis de renforcer les activités de DBC dans la région de Maradi et tout récemment à Tillabéry. Grâce à ce partenariat et avec l’apport du projet financé par la KfW, ANIMAS-SUTURA a réussi à opérationnaliser sa stratégie de distribution à base communautaire au niveau de 553 villages des régions de Tillabéri et Maradi. De ces 553 villages, 327 soit 56% des 568 villages prévus pour 2013, disposent de la gamme complète des trois produits du Marketing Social (Foula, pilule SUTURA, AQUATABS) et mènent des activités courantes d’IEC/CCC conduites par le biais d’environ 1.308 relais communautaires formés et engagés dans une perspective de participation communautaire

 

Le FONDS MONDIAL SIDA : Le sous contrat au titre du round 7 FM a permis d’assurer la diffusion et la mise en œuvre de la campagne « Aventures de Foula » dans six (6) régions non intensives, permettant ainsi de couvrir entre 2009 et 2010, l’ensemble du pays avec une extension du réseau des kiosques anti-sida ;

 

LE MINISTERE DE LA POPULATION/PRODEM: En  2011 et 2012, tout comme celui du Fonds Mondial, ce contrat a assuré la diffusion et la mise en œuvre de la campagne « Aventures de Foula » dans les six (6) autres régions non intensives  du Projet financé par la KFW.

LA CISLS : ANIMAS-SUTURA-SONGES-RENIP+ se sont constituées en un groupement d’ONG ou Consortium pour postuler et obtenir le contrat de prestations de services de prévention et soins pour exécuter 3 projets ciblés de prévention des  IST/VIH/SIDA chez les professionnelles du sexe et leurs clients dans les régions de Niamey, Tahoua et  Zinder. Les trois projets visent à accroître l’accès des professionnels du sexe et leurs clients aux services liés à la lutte contre le VIH/sida et les IST au Niger à travers : (i) l’extension de l’offre des services de prévention; (ii)  l’augmentation de l’utilisation des services de lutte contre les IST/VIH/sida et (iii)  l’amélioration du suivi-évaluation (S&E). Au total, 5.506 personnes soit 84% des 6.485 PS sensibilisées en 2013 se sont présentés aux examens et soins. 74% des professionnelles du sexe vues au niveau des centres de santé ont bénéficié de l’examen de dépistage des IST et  27% d’entre elles ont été soignées pour cause d’IST. La structuration des PS en groupes de soutien a permis à ces dernières de dynamiser leur cadre informel de rencontres communément appelé « taronzubi », c'est-à-dire « rencontre hebdomadaire au cours desquels elles initient des activités de prévention, des activités génératrices de revenus. Elles se fournissent un appui mutuel et réalisent des activités d’intérêt général telles que la salubrité des lieux publics.

 

L’OOAS : à travers un sous contrat avec la  Direction de la Santé de la Mère et de l’Enfant pour la mise en, œuvre du programme Santé reproductive. Ce contrat a permis un support additionnel pour notre programme de Distribution à Base Communautaire en assurant également la participation active des partenaires gouvernementaux (agents des CSI) ;

 

L’USAID : à travers le projet pilote WAWI durant deux (2) ans a permis d’introduire Aquatabs dans la gamme des produits du Marketing Social et renforcer les activités des femmes relais à Tillabéry et Maradi. Le contrat de sous traitance WAWASH prendra plus tard le relais du projet WAWI et permettra l’extension du marketing d’Aquatabs à l’échelle nationale.

 

Les possibilités de travailler en synergie sur des programmes conjoints de communication pour le changement de comportements existent au Niger et devraient être recherchées aussi bien avec des organisations locales qu’internationales pour augmenter la portée des interventions.  Nous sommes ouverts pour toute possibilité de collaboration avec les organisations ou projets désirant : utiliser notre potentiel pour promouvoir des comportements ou l’utilisation de produits de santé ; mettre à l’échelle des actions à hauts impacts ; mettre en œuvre des interventions complémentaires dans les zones non couvertes par les financements mobilisés.

Menus